Entre deux modelages, évidages, on récupère de la terre. On l'étale, on découpe, on incruste un dessin ou on dessine (oui et à ce propos j'ai perdu mon cahier precieux, avec mes dessins, mes recettes d'émaux...). Puis quand tout est sec, verni ou coloré, on peut alors assembler. Couturière à mes heures, je cherche mes chutes de tissu, je découpe, je repasse, je fais un joli biais qui me servira plus tard pour des nouveautés.
En attendant voici juste un aperçu des nouveautés du mois de mai...

N'hésitez pas à me laisser un petit com ci-dessous avec vos impressions, vos idées, vos critiques... Merci

Possibilité de s'inscrire à la newletter également (colonne de gauche)